Modèles gravés

 

Dans l’état actuel de nos connaissances, Santa Barbara a offert trois variantes gravées du revolver. L’emballage était le même que celui de la variante de base. Seule différence, il aurait été apposé dessus une étiquette marquée Type 1, Type 2 ou Type 3. Toutes les gravures étaient réalisées à la main. Nous ne savons pas encore qui les réalisait. On suppose que le travail était externalisé. On ne sait pas ce qu’il en est des blocs de numéros ou des chiffres. Il est de plus en plus vraisemblable que les exemplaires à graver étaient prélevés sur la production en cours.

Étant donné que l’usine ne proposait que trois types de gravures, nous classons les exemplaires gravés comme des exemplaires de série.

.

 

Tout d’abord définissons des trois types de gravures :

- gravure « Feuilles »  Type 1

- gravure « Soleil »     Type 2

- gravure « Plante » ou « Le neuf »  Type 3

 

Remarque :

 

Trommel Blatt Feuilles

 

Trommel Dieter    Soleil

 

 Gravur pflanze 4a      Plante » ou « Le neuf 

          

Voici, le descriptif porté sur l’emballage d’origine d’un Santa Barbara gravé de type 3.

etique10

 

Le Cadre de Poignée

Le cadre arrière de la poignée (backstrap) était livré, quel que soit le type de gravure du modèle et selon des critères pour le moment toujours inconnus, avec des gravures de tracés variables voire sans gravure. Cela pourrait avoir dépendu des graveurs ayant travaillé sur l’arme ou de demandes de gravures complémentaires exprimées à la commande. Les photos ont été gracieusement fournies par le site Internet français ami Poudre Noire. Jusqu’à présent on a compté 6, 8 10 11 et 12 feuilles, suivant le type de gravure du cadre de poignée.

  Backstrap sans gravure          avec 11 feuilles        et avec 6 longues feuilles

Griffrücken blankGriffrücken typ 2Griffrücken type 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gravure révèle le graveur ! Le tour de main appartient à chacune et renseigne aussi en partie sur l’humeur du graveur au moment du travail. La production de série était-elle organisée en spécialités afin que chaque partie d’arme relève du même artiste ? L’un ne traitant que du barillet l’autre ne traitant que de la carcasse ? Se pourrait-il que pris par un accès de passion de son travail un artiste se soit arrogé le droit de sortir des seuls modèles 1 à 3 ? Jusqu’à présent, on ne connaît pas de catalogue ou brochure traitant des seules feuilles gravées sur les poignées ou des petites fleurs que l’on trouve ici ou là !

À qui appartenaient les mains habiles qui ont donné le jour à de telles choses ? Il est aussi possible que l’on ait fait appel à des artistes étrangers pour réaliser des commandes où suivant le goût du client la gravure ait été orientée en sens inverse de celui qui avait normalement cours.

pan canon droit

 

En outre les petites fleurs ne se trouvent pas non plus sur toutes les armes ciselées. Sur cet exemple c’est peut-être le même graveur qui a ainsi voulu signer son travail ou s’est simplement amusé à graver ces fleurettes. On en trouve derrière le pontet et aussi sur les coquilles de bouclier, ces dernières sont même doublées.

2 Blumen

Doppelblume Feuerschild